l'Estime de Soi

Publié le 22 Juillet 2010

L’Estime de Soi

 

bisousgarfi

 

Dans cette merveilleuse époque où prédomine le don de soi, le plus beau cadeau que nous oublions chaque jour est l’estime de Soi.

Car, hélas, beaucoup d’encre a coulé pour démontrer les méfaits de l’ego et nous culpabiliser lorsque notre cœur nous guidait à prendre soin de nous, de notre petite personne.

Le mouvement immense et majestueux de la spiritualité a mis l’altruisme en exergue : la nécessité de faire passer l’autre avant soi,  de tout donner. Car l’inverse mettait en avant un ego destructeur, ravageur même, puisqu’un candidat à l’égocentrisme, le contraire de tout aspect spirituel.

Aujourd’hui, nous nous rendons compte que nous nous sommes délaissés. Nous n’avons pas perdu de temps, simplement nous sommes passés à côté d’une évidence de toute beauté : Nous.

Pourtant, qui de nous ose vraiment se regarder dans la glace et se trouver beau ? Qui essaye réellement de passer du temps dans la salle de bain pour se « bichonner » un peu ? Peut-être d’avantage la gente féminine, et encore...

Mais alors, pourquoi avons-nous oublié que nous sommes uniques ? Que nous sommes une merveilleuse graine de toute beauté, et que rien ni personne n’est semblable à ce que nous représentons ? Regardez bien autour vous et réalisez-vous que personne n’est à votre image ? Personne n’a les mêmes possibilités que vous, même si elles semblent identiques au départ. Personne ne peut penser comme vous et si, toutefois, vous retrouvez des personnages ayant les mêmes idées, ce ne seront jamais les vôtres profondément. Car vous n’êtes pas nés au même endroit, vous n’avez pas grandi dans la même famille, vous n’avez pas fait les mêmes études et vos pas ne vous ont pas conduits sur le même chemin, adultes. Malgré d’étranges similitudes, personne ne peut vous ressembler à 100%. C’est pour cela que l’être unique et parfait que vous êtes, a maintenant besoin de votre re-connaissance. Il a besoin de se blottir au creux de vous, de se laisser dorloter dans votre cœur et de se sentir aimé pour ce qu’Il est !

Pouvez-vous, sans avoir peur de quoi ce soit, ou vous restreindre d’aucune manière, vous trouver merveilleux, complet, majestueux, intelligent, magique, splendide, candide, roi ou reine de votre Vie, de votre univers ? Tout cela sans vous obliger, sans vous contraindre, mais non pas par jeux. Car votre cœur saura si vous abusez de sa crédulité et si vous cachez votre exception à votre propre appréciation.

L’altruisme est merveilleux, mais en abusez-vous pour honorer votre grandeur ? Ne continuez-vous pas à vous cacher sous le « je ne suis pas digne », que vous connaissez si bien ?

Je reconnais tout à fait qu’il est plus aisé de complimenter l’autre, ou une situation, ou un acte donné, plutôt que de s’émerveiller de soi. Pourtant, il est temps de reconsidérer notre position et de retrouver notre estime pour nous, de nous l’offrir et d’ouvrir notre cœur pour qu’il accepte cette belle manne, qui nous revient de droit.

Le temps des récompenses est arrivé.

Le temps de la démesure est terminé. Celui de la surconsommation pour se faire plaisir, mais sans arriver au plaisir. Celui de l’ignorance consentie ou recommandée de notre soi humain. Le divin, nous l’avons déjà accueilli en nos cœurs, mais il ne peut s’y installer définitivement si nous ne lui offrons pas l’écrin d’Amour que nous sommes, l’écrin de Lumière que nous exhalons, l’écrin de Chair qui offre un nid douillet à tout ceci, avec une immense joie.

Notre valeur est inestimable. Nous sommes si uniques que nous sommes irremplaçables. Ainsi, plus que de la compassion, offrons-nous cette merveilleuse estime du Soi, et profitons en chaque jour à chaque instant.

Pour se donner des idées, des initiatives, faisons-nous plaisir. Du plaisir simple au plus complexe, prenons le temps de nous offrir chaque jour, une coupe d’estime, un graal de douceur, un verre de folie, une tasse de magie. Lançons notre bouteille à la mer afin qu’elle nous revienne garnie de tous nos trésors enfouis, ceux que l’on n’a pas osé contempler de peur de développer une crise d’ego.

Chaque jour devra être comblé d’une étincelle qui nous donnera de la joie. Une joie simple, contemplative, légère, béate d’inconscience. Car, si la crainte continue de museler notre créativité, notre insolence de vivre, jamais rien ne pourra éclore dans notre jardin intérieur et les roses de notre cœur faneront en boutons.

Sans doute qu’il nous faudra quelque temps pour apprivoiser cette estime, ce nouveau bonheur et lui offrir son quota de bien-être simple. Mais qu’importe. Il suffira de réaliser à quel point nous nous sommes oubliés, pour toutes les meilleures raisons du monde, pour reprendre connaissance et nous rappeler du pourquoi de notre venue dans ce monde de fiction, que nous avons créé pour les besoins de notre expérience !

La joie, le bonheur simple sera le premier ingrédient de ce merveilleux gâteau de douceurs que nous allons nous offrir. Et c’est avec gourmandise que nous le dégusterons, tout seul, dans notre antre secret. Qu’il soit rempli de crème savoureuse, de fruits gouteux ou de chocolat fondant, cette pâtisserie divine honorera Qui nous sommes et la boucle sera bouclée.

Des milliers d’années de « service » n’ont pas besoin de récompenses mais juste de reconnaissance. Celle de l’estime de Soi que nous avons oubliée de nous offrir.

Un premier « merci » à nous-mêmes et la fête des sens pourra recommencer…le sens de la Vie, le sens de l’Amour, le sens du don pour Soi, le sens du plaisir, de la joie, de la légèreté d’être divins !

 

Toutefois, vous estimez-vous à votre juste Grandeur ?

 

vacances054 

Rédigé par Pascale ARCAN

Publié dans #Hitoires

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Oliv 26/07/2010 11:49


^_^ je t'aime de tout Coeur !!! Bisous étoilés ^_^


Pascale ARCAN 27/07/2010 14:48



Moi aussi !!! Gros bisounours !