Le Point de Vue

Publié le 16 Juin 2009

 


                   Le Point de Vue

 

Mes salutations

 

Il existe des époques où la folie semble s'exacerber, et je dis bien semble. Où la générosité devient l'une des vertus de chaque jour. Où l'Amour se lance à tout va et s'énonce au grand jour. Où les événements paraissent se déchaîner ou, au contraire, se ralentir, ceci dépendant du point de vue de chacun. Et c'est à cause ou grâce à ce regard, propre à chacun, que la multitude de possibles s'étale enfin.

Il vous a été dit, il y a peu, lors d'une rencontre, que l'instant présent était en train de s'écouler à une vitesse dérisoire, tout autant que l'on puisse la mesurer, et qu'il semblait s'étirer et s'étirer encore pour ne pas laisser le passage au suivant.

Et cet instant, si présent dans notre route vers le futur, nous a fait nous arrêter, nous laissant désarmés devant un avenir qui ne daigne pas se montrer, se réaliser comme on le voudrait, se matérialiser pour passer enfin à autre chose. Cette "case" du grand échiquier que nous occupons, nous colle aux pieds, et rend parfois désagréable le non-mouvement de ce que nous sommes en train de vivre. Cela pourrait ressembler à une grande farce de notre éternité, qui a appuyé sur la télécommande et nous laisse sur la touche "pause".

Que faire dans une telle situation ? Faire tout le tour du "carré" dans lequel nous sommes et regarder, ainsi, le paysage qui s'offre à nos yeux impatients. Le spectacle en vaut la peine.

Vous pouvez regarder en arrière et contempler le temps passé, chargé de vos souvenirs, de vos regrets peut-être, de nostalgie, ou rempli de compassion pour vous, pour ce que vous avez accompli. Vous pouvez le voir se dérouler à l'infini et même au-delà de votre naissance terrestre, pour ceux qui ont compris que tout n'a pas commencé sur ce plan d'expérience. Mais, essayez de voir tout ceci avec une gratitude immense, pour vous, uniquement pour votre parcours. Les évènements, les personnages ne se sont ajoutés à votre décor, que parce que vous les avez choisis et leur avez donnés rendez-vous sur cette planète de merveilles.

Portez votre attention à vos cotés maintenant. Peut-être allez-vous voir quelqu'un qui court et pour lequel cette Loi bizarre, qui colle vos semelles dans l'instant, n'a aucune influence. Ne l'enviez pas ! Soit, il n'a pas votre compréhension des "choses", soit il veut outrepasser cette seconde qui s'étire et qui le réalise bien pour quelque chose de précis.

Regardez de l'autre coté et retrouvez des personnes que vous connaissez, d'autres que vous n'avez pas encore rencontrées, au même point que vous, installées sur leur place de jeu à damier. Elles scrutent l'horizon se demandent s'il y a eu un embouteillage, un accident de parcours, quelque chose qui bloque la Voie. Puis, lasses de ne pas trouver le pourquoi, elles attendent patiemment que cette situation se débloque. Certaines vont le faire dans l'anxiété la plus totale. Que va-t-il leur arriver ? Elles vont perdre leur emploie, ne vont pas pouvoir aller là où elles désiraient se rendre. Elles vont louper le train de leur vie, et quelqu'un va prendre leur place. Elles ne vont plus pouvoir réaliser leurs projets, leurs désirs, leurs besoins. Et je suis certaine que vous en connaissez beaucoup qui se sentent anéanties, affaiblies, dépourvues d'entrain, comme si elles avaient renoncé à vivre. Car, pourquoi se battre quand on se croit petit et à la merci des influents ? Pourquoi vivre si tous les châteaux de cartons s'effondrent quand quelqu'un proclame qu'ils doivent être rasés ? Pourquoi aller plus loin puisque tout va éclater, tout vas être détruit, même notre planète d'accueil …. Et l'énumération de leurs ressentis, que l'on peut parfois laisser se réveiller en nous, est bien longue.

Mais il y en a qui sourient de ce coté-ci ? Sont-ils fous de rire alors que d'autres ont de la peine, ont-ils si peu de compassion pour tous ces gens qui souffrent ? Mais enfin que se passe-t-il donc ?

 

Nous y sommes, dans ce point neutre, dans le cercle de lumière, dans cet espace-temps qui suspend l'infini. Nous sommes tous, même ceux qui se précipitent, même ceux qui s'effondrent, dans cet instant, si précieux que nous allons le goûter jusqu'à la lie. Nous sommes dans un arrêt sur image où le décor autour de nous va changer. Et c'est nous qui allons le créer. Maintes et maintes fois, on vous a dit que vous étiez les créateurs de demain et qu'il fallait vous éveiller à tout ceci. Très souvent, on vous a rappelé que vous deviez prendre place dans  le grand chœur pour chanter votre partition et offrir au monde votre individualité unique et précieuse. Maintes fois, enfin, on vous a dit que les "temps" arrivaient et qu'il fallait vous préparer pour cela.

Chacun d'entre vous, l'a fait à sa manière. Certains ont baissé les bras et s'en sont allés vivre une vie "banale", remplir de leur présence un quotidien sans saveur, mais à l'abri du jugement de ceux qui cherchent à déceler les fous que nous sommes. Et ceux qui ont laissé choir leur tablier d'artisan lumineux le regrettent parfois, ou continuent à avoir peur, ou à se sentir "largués", tout est allé si vite.

D'autres sont encore dans la course folle vers le Royaume, mais ils ont laissé le soin à quelqu'un de leur montrer la route. Et parfois ce "quelqu'un" s'est fait si présent, que ceux qui suivent regardent toujours le "maître qui sait", l'écoutent, boivent ses paroles et cessent d'être les créateurs dont l'univers a besoin. Ce n'est pas grave, car rares sont ceux qui se réveilleront à leur Grandeur en buvant l'eau de la source d'un autre. Mais le Chemin restera le même, et nombreuses sont les routes qui mènent au Royaume.

D'autres encore se sont "initiés", petit à petit, glanant sur leur route tout ce qui leur était nécessaire. Il ont fait quelques haltes pour écouter quelqu'un de plus ancien dans le jeu de la Terre, puis s'en sont allés, droit devant eux. Ils ont accepté de se tromper, ils ont reconnu les difficultés à être différents des autres créatures du Tout, mais ils ont, dans leur bagage, la petite fierté de faire partie des illuminés de ce monde, et se régalent chaque jour de leur labeur. Même s'ils le laisseraient bien volontiers de temps à autre.

Enfin, d'autres encore ont pressé le pas, ne sachant pourquoi ils le faisaient, peut-être poussés par les autres, peut-être tirés de l'avant pas une force incommensurable, mais ils se sont laissés porter sans toujours comprendre, sans en connaître la finalité, mais en faisant confiance en la Vie.

Et pourtant nous sommes tous au même endroit, au même moment, mais avec des "points de la vue" différents. Et c'est notre seule différence. L'instant qui s'étire dans notre éternité est figé car il nous attend. Il attend tous ceux qui sont partis devant, tous ceux qui ont peur, tous ceux qui se sont lassés, tous ceux qui portent leurs certitudes, tous ceux qui sont revenus pour participer au passage.

Nous y sommes, à ce passage, mais il est encore temps de contempler tout notre décor. Non pas pour lui dire au revoir, mais pour l'imaginer d'une autre manière, le faire ressembler à l'idée que nous avons des autres dimensions, du jardin d'Eden, de la Création, du Royaume du Tout, et surtout de ce que nous voulons  vivre demain ….

Que désirez-vous créer comme décor pour votre lendemain, tout en sachant que notre planète participe pleinement à tous ces perfectionnements ?

Que voulez-vous vivre, faire ou être demain ?

Que voulez-vous dans votre paysage proche ?

Qui voulez-vous à vos cotés ? Et cette dernière question est peut-être la plus importante…car vous pouvez demander à quelqu'un qui ne participe plus à notre jeu, de revenir passer du "temps" avec vous, quelqu'un d'incarné ou pas. Tout en vous souvenant que nous allons franchir un seuil dimensionnel et que tout sera de nouveau permis…. Le meilleur comme le moins bon, mais tout ceci sera toujours et encore selon notre nouveau "point de vue" ou plutôt "point de vision" des choses.

Je vous laisse penser, réfléchir, oser, et faire que votre instant suspendu au temps relatif soit agréable au possible et qu'il soit porteur de nouveau, mais aussi de quelque chose qui vous ressemblera dans la perfection de Qui vous êtes, chers Créateurs !

 

Et demain, sera un autre temps ………


               

 

Rédigé par Pascale ARCAN

Publié dans #Se souvenir

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Adrienne 17/06/2009 21:56

Merci Pascale. Je me permets de rêver à nouveau et surtout de croire à mes rêves. Bisous

Bénédicte 17/06/2009 10:14

Tu nous offres du nouveau toujours à point (de vue) et c'est bon, merci chère Pascale.

Pascale ARCAN 17/06/2009 13:36


Mais c'est ça la Joie du partage de nos coeurs de Vie ! Mille mercis à Toi/Vous aussi !


struys patricia 16/06/2009 22:11

Je suis une illuminée..je viens de larguer les amares et j'ose enfin me jeter dans le vide.Une grande sérénité m'habite, je suis dans ma vérité.....je cherche une petite maison à louer...bisous et merci a toi.
Patricia