l'Instant Présent

Publié le 14 Mai 2009

L'Instant Présent 

 

En ce moment, nous faisons l'expérience de cette merveilleuse transition, celle que l'on a tant attendue, dont on a tant parlée. Elle peut engendrer la peur, comme être une délivrance, mais elle EST de tout évidence. Qu'on la perçoive ou pas, qu'on l'accepte ou pas, que l'on s'y glisse ou pas, elle nous entraîne de tout manière vers la suite de notre Chemin de Vie.

Elle va certainement bouleverser toutes nos habitudes, nos certitudes, nos convictions, mais il est impossible de revêtir une robe ou un costume tout neuf en gardant ses vieux habits en dessous. Quel inconfort ! Il serait ainsi dommage de ne pas se mettre à nu pour recevoir notre manteau de Lumière et se trouver enfin beaux et belles, comme nous l'avons toujours été.

Pourtant, il est malaisé de lâcher tout ce que nous avons appris, tout ce qui nous a servi un temps, et qui nous a amené sur ce fameux Chemin, celui qui nous avons choisi avant de venir nous amuser sur cette belle sphère.

Il est encore plus pénible de se laisser porter vers un "vide", pourtant bien rempli de Nous, mais un vide qui nous met juste en équilibre entre l'hier et le demain. Cependant, c'est dans cette vacuité que la métamorphose peut se faire et que nous pouvons enfin nous laisser aller à soulever le rideau de notre futur présent.

Combien de fois vous vous êtes demandés : "Quand est-ce qu'on va quitter ce champ de bataille qui ne me convient plus ?". Quand est-ce que je vais enfin incarner ce que Je suis pour resplendir telle une fée de lumière, un lutin joyeux ? Quand est-ce que je vais sentir cette couronne de beauté sur ma tête, qui me redonnera la souveraineté de mon expérience de Vie, mon plein pouvoir, ma Grandeur, et surtout me rappellera Qui Je suis de toute éternité ?"

Nous y sommes !

Nous sommes dans cet instant hors du temps qui balaie de sa grande main créatrice tout ce qui est usé, tout ce qui ne tient plus debout, tout ce qui ne peut pas rejoindre la Vie. Tout, autour de nous mais aussi en nous, s'effondre comme un joyeux château de cartes, et notre pire ennemie veut reprendre sa place en notre cœur : la peur !

Que va-t-il se passer ? Comment vais-je faire pour vivre, vais-je trouver un toit, des amis, de quoi subsister si tout perd de sa consistance, si tout se détruit ?

Alors, je vous demanderai: "Qui êtes-vous ?". Un tout petit être qui ne demande pas mieux que tout finisse, tout s'arrête sans souffrance, qui a peur de manquer, peur de ce qu'il va se passer ? Ce serait tout à fait légitime si vous n'étiez pas l'UN, déguisé, et qui joue le rôle d'un être humain incarné sur une boule de tout beauté. Mais vous êtes Lui/Elle, et que peut-il vous "arriver" si ce n'est ce que vous désirez, ce que vous souhaitez : le meilleur, sans doute !

Ce Que vous êtes connaît par cœur tous les tenants et aboutissants de la mise en scène de votre histoire. Il connaît le début, le présent mais s'est laissé la possibilité de modifier chaque jour des paramètres de son scénario. C'est ainsi que ce que vous pensiez impossible ou immuable hier, ne l'est plus aujourd'hui. Et vous n'êtes pas seuls à faire des choix, mais des milliards de vos représentations en font de même. Malgré cela, vous n'êtes pas assujettis complètement à leurs créations, elles vous frôlent seulement, et vous pouvez les accepter, comme les refuser si elles ne vous conviennent pas. Vous avez tous les choix, tous les possibles en vos mains et vous pouvez décider de passer une merveilleuse journée comme de vous enliser dans de sombres desseins. Tout vous appartient.

Il est temps de lâcher vos réserves périmées "d'au cas où" pour vous offrir le feu d'artifice de la joie de vos créations toutes nouvelles, chers Maîtres que vous n'avez jamais cessés d'être…..

Plus vous vous agripperez à vos certitudes profondes, plus cela vous fera de la peine, vous offrira la douleur du vide et l'inquiétude. Plus vous regarderez le film de votre vie de loin, plus il vous semblera léger et, ma fois, pas si mal que ça.

Néanmoins, je reconnais qu'il est extrêment difficile de se laisser aller à l'expérience de la joie ultime quand tout s'effondre autour de Soi, comme à l'intérieur de Nous-mêmes. Il n'est pas aisé de voir partir des personnages que l'on aime profondément et qui claquent la porte de notre vie. Il est déstabilisant de se retrouver seuls chez soi, à se parler à haute voix pour combler le silence. Mais une petite voix vient vous dire : "Regarde, ton tableau de vie a revêtu une feuille de dessin bien blanche, comme la lumière que Tu es. Que veux-tu y écrire ? Que veux-tu créer pour ton présent et ton lendemain illusoire ? Que veux-tu être, cher Maître ?"

Et c'est ainsi que je vous laisse à vos créations et que je m'éclipse sur la pointe des pieds.

Vous êtes ici, pas hier, pas demain, seulement ici, et c'est déjà beaucoup ! Que sera cette journée ? Comment allez-vous la construire ? Car il ne sert à rien de voyager dans d'hypothétiques lendemains tant que ce jour ne vous ressemble pas …… Et vous êtes Beautés et Merveilles de toute éternité …

 

 

 

Pascale Arcan

Rédigé par Pascale ARCAN

Publié dans #Se souvenir

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

estaran 23/01/2014 21:46

belle plume

Jigé 15/05/2013 20:06

Salut amie d'Outre-Atlantique et un beau bonjour du Québec. C’est par une simple recherche de blogs que j’ai atterri ici. Superbe ton blog (pas seulement ce texte-ci).

On sent la préoccupation d'aider.Bravo!
Mon blog est consacré à la Connaissance de soi. Si le coeur t'en dit, tu es bienvenue.
Amicalement, Jigé

Pascale ARCAN 17/05/2013 17:18



Merci Jigé, pour ce passage marqué par ta signature.... à l'autre bout de l'océan ! c'est un réel plaisir de te lire, et je vais, de ce pas, aller voir tes écrits . Très chaleureusement et même
coeurdialement, Pascaline



Pascal 27/12/2012 05:03

Coucou Pascale
Il me reste à éditer ton article afin d'y apporter toute la réflexion nécéssaire.tes idées me semblent incontournables mais je me dois de te relire..
Amie bises amicales... et prends bien soin de toi.

Pascal

Pascaloup 12/12/2012 15:34

Je vais te lire Pascale, je viens de recevoir c'est le cas de le dire '' L'instant présent '' .
Tu dois moins me voir car j'ai été gentiment '' suspendu ''
sur un site que tu connais ''
Je n'en dis pas plus...
A bientôt afin de pouvoir te répondre.
Merci à toi.
Pascal

Pascale ARCAN 12/12/2012 16:11



Ah bon ... c'est pourtant pas cet article qui vient d'être publié .... Justement, je voudrais tout savoir sur ta suspension ... je suis moi-même agacée de certaines choses sur le dit site en
question ....


J'attends ton petit mot (ou grand) arcangel@wanadoo.fr


Des bisoussssssssss



kate 03/12/2012 02:59

bonjour pascale
je viens faire un petit tour sur ton blog dans une nuit ou difficile de trouver le sommeil et je tombe sur ton article au combien vrai et en même temps plein d'une belle sagesse .Merci belle âme de
ce partage qui nous ouvre a d'autres perspectives de nous même.
je te souhaite de belle joie et de douceur du monde angelique de lumière.
bisous

Pascale ARCAN 06/12/2012 08:39



Mille mercissss à Toi, jolie Fleur de l'Univers, merci d'Être !!!